Rapport sur les perspectives d’emploi / Conseillers financiers

0
49

Rapport sur les perspectives d’emploi de Conseillers en services financiers (CNP 1114) – Période 2019 – 2021

Le fait que notre invité Noureddine Abdallah est conseiller financier, nous pousse à nous intéresser à cette profession et aux perspectives d’emploi qu’elle offre dans la province.

Selon Guichet-emplois, la plateforme gouvernementale sur laquelle on retrouve des offres d’emploi des 10 provinces du Canada et des informations concernant le marché du travail, les perspectives pour la profession de conseiller financier sont bonnes au Québec pour la période 2019 – 2021

Province du Québec

Les facteurs ayant contribué à donner cette conclusion sont le fait que :

  • la croissance d’emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • quelques travailleurs expérimentés sont à la recherche d’un emploi dans cette profession

Les débouchés seront d’abord disponibles aux diplômés de programmes de formation qui mènent à cette profession. De nombreuses institutions financières offrent également une formation interne permettant à leurs employés d’accéder à ces postes. De plus, un grand nombre d’entre elles offrent des programmes de stages aux étudiants, ce qui constitue une excellente porte d’entrée pour une carrière dans ce domaine. Un permis est exigé des planificateurs financiers qui vendent des produits financiers réglementés, tels que régime des rentes, RÉER et assurance-vie. Les employeurs recherchent des candidats qui possèdent des aptitudes à déceler des opportunités de vente et qui sont doués pour la communication.

La croissance d’emploi sera essentiellement générée par l’expansion de l’industrie de la finance et des assurances. En effet, les perspectives de ce groupe bénéficient notamment de la multiplication des véhicules financiers disponibles, du vieillissement de la population et de la hausse de la valeur des placements. De plus, les institutions financières réorganisent leurs services en mettant l’accent sur les services-conseils financiers individualisés liés à la retraite, à la succession et à la gestion de placements, ce qui favorise l’embauche dans cette profession. À plus long terme, l’utilisation accrue des plateformes électroniques par la clientèle pour des transactions touchant l’épargne, l’investissement et l’assurance pourrait modérer cette croissance d’emploi.

Voici quelques faits saillants au sujet des autres agents financiers au Québec :

  • environ 31 400 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les autres agents financiers travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • finance, assurances, immobilier et location (SCIAN 52, 53) : 82 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 93 % par rapport à 80 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 7 % par rapport à 20 % dans toutes les professions
  • 65 % des autres agents financiers travaillent toute l’année tandis que 35 % travaillent seulement une partie de l’année, par rapport à 58 % et 42 % respectivement dans toutes les professions. Ceux qui travaillent seulement une partie de l’année le font en moyenne pendant 39 semaines par rapport à 33 semaines dans toutes les professions
  • 19 % des autres agents financiers sont des travailleurs autonomes, par rapport à 12 % dans toutes les professions

Perspectives régionales 

Région d’Abitibi-Témiscamingue      → Bonnes

Région du Bas-Saint-Laurent                        → Bonnes

Région de la Capitale-Nationale        → Bonnes

Région du Centre-du-Québec                        → Bonnes

Région de Chaudière-Appalaches    → Bonnes

Région de la Côte-Nord                      → Bonnes

Région de l’Estrie                                 → Bonnes

Région de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine →Bonnes

Région de Lanaudière                                      → Bonnes

Région des Laurentides                       → Bonnes

Région de Laval                                   → Bonnes

Région de la Mauricie                                    → Bonnes

Région de Montréal                            → Bonnes

Région de la Montérégie                     → Bonnes

Région du Nord-du-Québec                          → Bonnes

Région de l’Outaouais                                   → Bonnes

Région du Saguenay–Lac-Saint-Jean          → Bonnes

Source: www.guichetemplois.gc.ca/rapportperspective/profession/27038