2019, une année forte en émotions

0
200

 

Rétro 2019

Immigration : Épisode PEQ,  Janvier à  Novembre 2019

Le nouveau gouvernement québécois, avec à sa tête, le premier ministre Jean-François Legault, voulant rompre avec le précédent gouvernement,  a revu en janvier 2019 la politique d’immigration,  jusque-là, en application dans plusieurs secteurs. Ce qui a causé de gros désagréments à de nombreuses personnes, notamment, les résidents temporaires, (nouveaux diplômés, travailleurs temporaires) encore en attente de certificat de sélection du programme de l’expérience québécoise (PEQ). Car, pour certains, l’attente datait de plusieurs années alors que pour d’autres, elle n’était que de quelques semaines seulement. Cependant, l’onde de choc provoquée par cette décision avait été tellement forte qu’elle remettait en cause non seulement les catégories concernées, mais aussi toutes les actions mises sur pied par les opérateurs socioéconomiques et les partenaires éducatifs, pour attirer plus de personnes dans la province. Il faut le dire, le Québec reste marqué par un fort besoin en main d’œuvre dans plusieurs secteurs. Et, cette mesure qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, aurait défavorisé la belle province au détriment des autres provinces du Canada; toutes aussi en but à la pénurie de main-d’œuvre.

Fort heureusement, le gouvernement n’est pas resté campé sur ses positions et, a fait preuve de réalisme en prenant en compte les données présentées par toutes les parties prenantes. Et pour l’intérêt du Québec,  il est revenu sur sa réforme de l’immigration notamment le règlement relatif au programme de l’expérience québécoise qui comportait les points les plus décriés par tous les partenaires.

Nous nous réjouissons donc comme beaucoup d’autres personnes de l’abrogation de cette loi.

Placement de personnel et recrutement des travailleurs étrangers : ce qui change en 2020.

Depuis le 01 janvier 2020, de nouvelles règles encadrant les activités des agences de placement de personnel et des agences de recrutement de travailleurs étrangers temporaires, sont rentrées en vigueur.

Suite entre autres à des suspicions d’existence d’un réseau de travail au noir qui touche, en partie le milieu agricole; le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) a introduit un règlement qui contraint les agences de placement de personnel à se doter d’un permis de pratique octroyé par la Commission des normes de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST). Cette nouvelle disposition permet aussi de mieux encadrer le travail des agences de recrutement de travailleurs étrangers temporaires (TET). Désormais les agences de placement de personnel et les agences de recrutement de travailleurs étrangers temporaires, ont l’obligation de détenir un permis délivré par la CNESST.

Les dispositions contenues dans ce nouveau règlement sont les suivantes :

  • l’interdiction à un employeur d’exiger des frais à un travailleur étranger temporaire autres que ceux prévus par un programme gouvernemental canadien ou de conserver des documents personnels ou des biens leur appartenant;
  • l’obligation pour les employeurs de communiquer à la CNESST certains renseignements concernant les dates d’arrivée et de départ d’un travailleur étranger temporaire;
  • la responsabilité solidaire entre les agences de placement de personnel et les entreprises clientes pour les obligations pécuniaires découlant de la Loi sur les normes du travail à l’égard des travailleurs des agences;
  • l’interdiction à une agence de placement de personnel d’accorder à une personne salariée un taux de salaire inférieur à celui consenti au personnel de l’entreprise cliente qui effectue les mêmes tâches dans le même établissement, si cette disparité salariale est fondée uniquement sur son statut d’emploi (parce qu’elle est rémunérée par une agence ou parce qu’elle travaille habituellement moins d’heures par semaine).

Cette information relative au nouveau règlement sur les agences de placement de personnel et les agences de recrutement de travailleurs étrangers temporaires est accessible sur le site Web de la CNESST.

Sources :

https://www.newswire.ca/fr

https://www.lapresse.ca/

https://www.laterre.ca